La Coupe du Monde étant déjà bien entamée, prenons le temps de faire la lumière sur les différentes langues des pays en compétition, notamment ceux méconnus du grand public.

Le premier sur notre liste est le . Le est bien connu des fans de américain vu que le pays a battu deux fois les avant de  finalement perdre face à l’USMNT dans un match passionnant qui a été remporté juste avant les dernières secondes.

Quelques mots rapides à propos du Ghana : le Ghana est considéré comme le 5ème pays le plus stable d’Afrique à ce jour, exportant principalement de l’or, des diamants et des produits pétroliers domestiques à quelques 24 millions de personnes.

Le Ghana compte plus de 100 dialectes ethniques mais si nous nous concentrons sur les langues les plus parlées/ ou les langues parrainées par l’état, nous pouvons nous concentrer sur les quatre suivantes : Akuapem, Asante, Mfantse et Nzema.

Toutes sont une sorte de dialecte ethnique AKAN répandu au Ghana ainsi que dans  d’autres pays de la côte d’ivoire. Les estimations actuelles suggèrent qu’environ 11 millions de personnes parlent une forme d’AKAN.

1. Mfantsee (prononcé fan-tee) est la langue parlée par le puple Mfantse dans le sud du Ghana, principalement par les résidents de la capitale, Cape Coast et des régions environnantes.

2. Nzema est principalement parlé par les Nzema, un peuple d’agriculteurs résidant dans le sud-ouest du Ghana ainsi que proche de la Côte d’Ivoire. On estime à 328 000 les personnes parlant le Nzema.

3. Akuapem & Asanti(Twi) sont les dialectes littéraires Akan du Ghana du Sud, les dialectes de prestige de cette langue. Elle est parlée autour de Kumasi, la capitale de l’ancien empire Ashanti. Akuapem et Asanti sont souvent appelés Twi.

Si vous allez vers le nord, vous entendrez d’autres langues telles que Dagbani (c’est à dire Dagbanlior Dagbanle) principalement parlée par le peuple Dagomba.

Les langues Oti-Volta sont un sous-groupe des langues Gur qui comprend environ  30 langues parlées dans le Nord du Ghana ainsi que dans d’autres régions environnantes d’autres pays où l’on estime à environ 12 millions de gens parlant une variante de la langue Oti-Volta.  Pour plus d’informations sur les langues et les cultures au Ghana, consultez cet article intitulé :  » Femme au foyer et interprète ? »

Si je devais interviewer James Kwesi Appiah, ma première question serait de lui demander en quelle langue il coach l’équipe. »

Associé aux mots :