stressComme nous le savons tous, le monde de la traduction peut parfois être mouvementé. Lorsque nous demandons à un client quand il a besoin que sa traduction soit prête, il arrive qu’on nous réponde : « hier » ! C’est là qu’il faut mettre le stress à profit pour attaquer à tous les niveaux les différentes étapes du processus de traduction.

Ceci étant, ce sont les chefs de projet qui doivent endosser la plus grande responsabilité, car ils supervisent toute l’équipe et doivent s’assurer que toute l’équipe est performante. C’est pour cela qu’à mon avis les chefs de projets sont soumis à une pression plus importante que les traducteurs.

Je peux attester, ayant moi-même été , qu’il est très stressant de recevoir un fichier édité ou traduit après l’échéance convenue avec le , car cela met la pagaille dans le plan de gestion du projet. Etant donné que les fichiers passent par les mains d’experts différents dans des étapes successives (traduction, édition, révision, mise en page), si une de ces étapes prend du retard, c’est tout le cycle qui est décalé et cela retarde le moment de la livraison. En fin de compte, c’est la du client qui peut être affectée.

En même temps, il faut reconnaître que les traducteurs peuvent aussi rencontrer leur lot de difficultés, telles que des changements de dernière minute dans un glossaire ou des problèmes techniques sur les ordinateurs, les outils de traduction ou des fichiers corrompus. Ces facteurs contribuent à la pression que peuvent subir les traducteurs en raison d’un temps qui souvent s’écoule trop vite et devient une ressource rare. Pourtant, livrer un produit à l’heure est aussi important que livrer une traduction de qualité. Les traducteurs doivent donc apprendre à réaliser un travail de qualité tout en jonglant des imprévus et des situations différentes. En travaillant ici à Trusted Translations, j’ai eu la chance de rencontrer des traducteurs incroyables qui gèrent parfaitement le rapport entre le temps et la qualité et assurent ainsi la réussite du projet.

En fin de comptes, je voudrais insister sur le fait qu’une bonne communication entre les différentes étapes du projet est essentielle pour réduire le stress que chaque expert peut ressentir.  Il est donc important, si un problème se présente dans une des étapes, de le communiquer immédiatement au chef de projet afin qu’il puisse trouver la meilleure solution en vue d’assurer à la fois la qualité et les délais de livraison.

Pour voir cet article dans sa version originale, veuillez cliquer ici : « Project Manager of Translator? »

Associé aux mots :