Alors que la traduction automatique est en plein essor, j’aimerais revenir sur les complexités de la traduction de matériel littéraire, traductions pour lesquelles les subtilités de rédaction s’avèrent véritablement essentielles.

En effet, les traductions trop « proches » du document source, ne paraissent pas naturelles ni ne sont agréables à l’oreille du natif. C’est pour cette raison que le traducteur, outre de devoir identifier les mots et les expressions les plus pertinentes pour retranscrire le sens original du texte, doit apporter de la fluidité à la lecture.

Le plus fréquent est que la traduction  » fidèle »  ne soit pas fausse… elle n’est simplement pas la plus idoine pour rendre compte de l’essence du document source. Par exemple :

Phrase originale en anglais :

With a library of information at your fingertips you will certainly find ways to make your tool box talks come alive and be interactive.

Traduction littéraire recevable :

Avec une bibliothèque d’informations au bout de vos doigts, vous trouverez sûrement le moyen de rendre vos présentations vivantes et interactives.

Cette traduction reflète bien l’idée du document source, cependant il faut encore la peaufiner, lui donner forme. Une nouvelle version pourrait être :

Grâce aux nombreuses informations dont vous disposez à portée de main, vous trouverez assurément le moyen de faire de vos présentations des échanges dynamiques et interactifs.

Nous voyons ici le principal défi de la traduction littéraire : recréer la rédaction sans s´éloigner de l’idée de l’auteur du texte source, un challenge grammatical, linguistique et sémantique !

Un autre défi notable de cette branche de la traduction est l’emploi de proverbes ou de dictons populaires. Ceux-ci perdent tout leur sens lorsqu’ils sont traduits mot à mot, sans souci de l’idée de fond. Nous avons déjà donné des exemples de traduction de dictons, par exemple :

Walls have ears.

Si la traduction française est – une fois n’est pas coutume – identique (les murs ont des oreilles), la traduction espagnole littérale (las paredes tienen orejas) n’évoque aucune expression populaire connue. Pour respecter le sens de ce dicton, il nous faudrait dire : « las paredes oyen. »

Comme nous l’indiquons sur notre site, une traduction littéraire de qualité évoque chez le lecteur les mêmes sentiments que le texte original. Dans cette optique, il est essentiel de sélectionner le mot, ou l’expression, juste, propre à retranscrire la richesse linguistique de l’original.

Si vous souhaiter réaliser une telle traduction, notre équipe pourra vous préparer dans les plus brefs délais un devis gratuit adapté à vos besoins.

Étiquettes : traduction, traduction automatique, exemples de traduction, site.

Version en anglais : http://translation-blog.trustedtranslations.com/literary-translations-2012-02-14.html

Version en espagnol : http://blog-de-traduccion.trustedtranslations.com/traduccion-literaria-2-2012-02-10.html