Dans un post récent, Pablo se demandait si la musique pouvait être considérée comme une langue. À un niveau plus superficiel, nous trouvons le composant textuel de la musique, les paroles de la chanson, duquel nous pouvons dire sans avoir peur de nous tromper qu’il s’agit bien d’un langage. En tant que tel, les paroles d’une chanson sont susceptibles d’être traduite.

Dans ce type de traduction, l’élément sonore s’avère fondamental. Le succès de la version dépendra en grande partie de l’adaptation phonétique de la mélodie. Cependant, il ne s’agit pas d’une règle infaillible étant donné que le talent ou l’habilité d’un interprète peuvent faire qu’une mauvaise version devienne acceptable, ou même préférable à une version originale ou plus conventionnelle. Tel est par exemple le cas de la carrière en espagnol du sicilien Franco Battiato, ou de certains disques du musicien américain Jonathan Ritchman. Il s’agit d’artistes capables d’éditer des disques entiers de traductions de leurs propres chansons. Leurs versions traduites fréquemment peuvent effleurer l’absurde sur le papier mais que la grâce des interprètes rachète. Ainsi, « You Can’t Talk to The Dude” de Richman se transforme en l’étrange et drôle “No te oye” (ne t’écoutes pas). Voici les versions en anglais et en espagnol de la première strophe :

You wonder why you’re feeling blue,/ And you live with a guy that you can’t talk to./ You can’t talk to the dude/ And that’s no longer in style,/ You can’t talk to the dude/ No this “no es normal.”/ You can’t talk to the dude/ And things will never be right/ Until you go.

¿Cómo te ha ido? ¿Qué tal?/ ¿Sabes por qué te sientes mal?/ ¡No te oye! !Y qué lastima es!/ Se ve tu dolor y como sufres/ No te oye y sufrirás si no te vas. (Comment ça a été ? Comment vas-tu ?/ Sais-tu pourquoi tu te sens mal ? Ne t’écoutes pas ! Quelle tristesse ! L’on voit ta douleur et ta souffrance/ Ne t’écoutes pas, tu souffriras si tu ne t’en va pas.)

La culture pop nous a légué des centaines voir des milliers de cas similaires, où la traduction d’une chanson s’avère, pour le meilleur ou pour le pire, surprenante. J’en appelle aux lecteurs de ce blog pour chercher la version la plus étrange ou drôle d’une chanson originale et à laisser leurs impressions dans les commentaires de ce post.

 

Étiquettes : musique, langage

 

Version en espagnol : http://blog-de-traduccion.trustedtranslations.com/ob-la-di-ob-la-da-la-traduccion-de-canciones-2012-04-18.html

Version en anglais : http://translation-blog.trustedtranslations.com/ob-la-di-ob-la-da-translating-songs-2012-04-20.html