A l’Université de Lund en Suède, des recherches ont récemment été menées sur les effets de l’apprentissage d’une nouvelle langue démontrant la croissance de différentes parties du cerveau, l’une étant l’hippocampe. Pourquoi cette partie du cerveau est-elle si importante ? Pour ne pas entrer dans les détails, chez l’homme, le système hippocampique est associé à la mémoire dite épisodique (traite des informations relatives à la connaissance du monde et aux expériences de vie) et à la mémoire spatiale (qui stocke des éléments à caractère visuel ou spatial).

Les étudiants recrutés pour la recherche indiquée ci-dessus étaient des jeunes de l’Académie d’Interprétation des Forces Armées Suédoises. Ces sujets ont étudié à un rythme intensif des langues telles que l’arabe, le russe ou le dari, du matin jusqu’au soir, tous les jours de la semaine.

Afin de vérifier que le résultat de l’enquête impliquait une amélioration d’une connaissance bien spécifique, l’expérience a été menée en parallèle avec un groupe de contrôle composé d’étudiants en sciences cognitives et en médecine de l’Université d’Umea,  des individus étudiant intensivement, mais aucune langue n’est inclut dans leurs programmes. Aucun changement n’a été remarqué sur ces sujets.

Ce résultat complète ceux déjà obtenus au cours d’une étude menée en 2010 à l’Université de York à Toronto, qui a révélé que la maladie d’Alzheimer présente un développement plus tardif chez les personnes bilingues ou multilingues. Mais pourquoi ? Il a été observé que c’est précisément au niveau de l’hippocampe que la perturbation se manifeste comme l’un des premiers signes de la maladie d’Alzheimer. Et encore une fois, l’hippocampe est souvent l’objet des crises d’épilepsie. Cela pourrait être un point de départ pour la recherche sur les avantages qui découlent de l’apprentissage des langues.

Johan Mårtensson, l’enquêteur en charge du projet suédois, résume tout ceci, suite à la première phase de la recherche : « Bien que nous ne pouvons pas comparer trois mois d’étude intensive d’une langue avec une vie entière, beaucoup de choses indiquent que l’apprentissage des langues est une bonne façon de garder votre cerveau en forme.  »

 

Associé aux mots :