officeLors de notre dernière publication sur le blog, nous avons parlé des nombreux bénéfices que le bilinguisme apporte aux personnes. Comme nous l’avons déjà indiqué, une personne dispose d’une panoplie extraordinaire d’avantages. Même s’il est possible d’apprendre une nouvelle langue à l’âge adulte, de nombreuses études ont prouvé que les enfants ont beaucoup plus de facilités à saisir et à retenir de nouvelles informations et une nouvelle langue qui est acquise à un jeune âge aidera un enfant à devenir un être unique doté de nombreux avantages. Comme décrit dans la dernière publication sur le blog, ces enfants bilingues ressentent de nombreux avantages cognitifs qui se reportent dans leur vie d’adulte. Et par conséquent, comment une seconde langue est-elle utile pour un adulte dans un contexte professionnel ?

Avantages professionnels :

De nos jours, de nombreux pays font face à des difficultés économiques. De nombreuses personnes en ont fait les frais et ont perdu leur emploi, dans l’impossibilité de trouver un emploi stable, ou même d’être promu. À un niveau de qualification et d’expérience professionnelle égales, être bilingue c’est se démarquer des autres. Une personne pouvant parler plus d’une langue montre à l’employeur qu’elle est unique, capable de communiquer efficacement et flexible (par exemple, s’il y a un besoin de déménager). Le meilleur de tout ça c’est que ces avantages s’étendent dans tous types de domaines professionnels. Un professionnel de médecine pourra être capable de parler et de comprendre un grand nombre de personnes, et non seulement ceux de son pays d’origine. Quelqu’un travaillant dans un service-clients sera plus apte à servir ces (e)s, et vice-versa, ces (e)s se sentiront plus à l’aise aussi.

De plus, de nombreuses entreprises et organisations, grandes et célèbres, disposent de centres dans la plupart des plus grandes villes métropolitaines dans le monde. Une compagnie américaine ayant par exemple des filiales en Espagne, devra employer du personnel parlant l’anglais et l’espagnol. Sinon, comment pensez-vous que les deux filiales puissent communiquer ensemble ? Que se passerait-il si une organisation à but non lucratif populaire n’embauchait que des volontaires et des employés parlant seulement l’anglais, quels sont les possibilités que de nombreuses situations terminent en « lost in translation », ou qu’elles soient même complètement mal interprétées ? Cela engendrerait certainement de nombreux obstacles entre les deux camps.

Souvenez-vous donc, il n’est jamais trop tard pour apprendre une nouvelle langue, et ces avantages sont incroyables !

Pour lire la publication d’origine en anglais, cliquez sur :

The Benefits of Bilingualism: Part Two

Associé aux mots :