pictureAvant de commencer un projet de traduction, il est important de faire savoir au client sous quel format devraient être les fichiers à traduire. Car il n’est pas censé connaître toutes les techniques et les programmes utilisés par les agences. Voilà pourquoi, le fait de les informer sur le sujet s’avère souvent utile et nous permet d’éviter une perte de temps et d’argent.

Afin qu’un fichier puisse être traduit sans savoir à ajouter des étapes préliminaires (comme par exemple : pré-, transcription, pré-édition, etc.), le mieux est de disposer du format original éditable. Au sein des agences il est commun de les nommer « fichiers sources » (source files). Un fichier éditable peut apparaître sous Word, Excel, In Design, etc. Un fichier non considéré comme fichier source rallongera le processus et impliquera un nombre de ressources plus important.

Cela ne signifie pas nécessairement que le processus entier ne peut pas comprendre une étape postérieure de DTP, mais il sera beaucoup plus facile et plus rapide de traiter un fichier et de l’envoyer à traduire, et ainsi courir moins de risques quant à la qualité du projet.

Lorsque nous recevons des fichiers sous format PDF ou JPG (par exemple dans le cas de fichiers scannés), ils devront passer par une étape de conversion qui peut être réalisée en utilisant un programme de OCR avec l’objectif d’obtenir un fichier éditable et ainsi, pouvoir compter le nombre de mots estimatif. Lorsque le fichier, une fois converti, n’est toujours pas de bonne qualité, le traducteur devra dans un premier temps transcrire le texte ou le pré-éditer avant de le traduire.

Il arrive souvent que les choses se compliquent lorsqu’un client décide d’envoyer à analyser un fichier sous format PDF, qui en réalité est un fichier In Design. Dans ce cas là, il faudra convertir le fichier avec un OCR et le résultat obtenu sera complètement différent du format original sous In Design. Le client dispose en général des fichiers sources et pourra les envoyer sans aucun problème. Il est très important de lui demander et de maintenir un dialogue avec lui dans ce genre de situations.

Voilà pourquoi avant de vendre et de commencer un projet, il est extrêmement important de s’assurer que le client dispose des fichiers à traduire sous un format qui nous sera utile et qui nous permettra d’améliorer et de faciliter le travail de toutes les personnes impliquées au sein du processus.

Article original en espagnol : http://blog-de-traduccion.trustedtranslations.com/cual-es-el-mejor-formato-para-enviar-a-traducir-2013-08-15.html

Associé aux mots :

1 Commentaire » for Quel est le format le plus adapté pour réaliser une traduction ?