pictureCombien de fois avons-nous critiqué la traduction de sous-titres en regardant un film ou notre série préférée ? Combien de fois avons-nous pensé que la traduction proposée n’était pas correcte ? Cela nous est probablement arrivé assez souvent. Cependant, nous devrions identifier quelles sont les difficultés et les limites de la traduction de afin de pouvoir comprendre pourquoi, parfois, nous ne sommes pas conformes.

Une des limites les plus importantes, et qui conditionne radicalement le traducteur lorsqu’il réalise ce travail, est le nombre de caractères qui peuvent être utilisés par ligne de sous-titres. Par exemple, si la langue source de la vidéo est en anglais et que la traduction est en espagnol où un plus grand nombre de mots est nécessaire pour pouvoir exprimer une idée, il est possible que le traducteur doive adapter la traduction afin qu’elle tienne en une ligne, modifiant légèrement le contenu du message.

Une autre des limites est le temps. L’être humain a besoin de beaucoup moins de temps pour écouter un message que pour le lire, voilà pourquoi la traduction doit être concise afin que l’audience puisse arriver à tout lire. De plus, les sous-titres doivent être synchronisés avec l’audio et ils doivent rester à l’écran pour un laps de temps déterminé. Cela oblige le traducteur à réduire le texte au nombre minimum de mots, ce qui fait que la traduction en ressort parfois artificielle et manque de précision.

Il convient également de distinguer les différences culturelles entre l’audience de la vidéo et l’audience de la langue cible. Il est très courant de nos jours qu’un film soit traduit en plusieurs langues et plusieurs dialectes. Cependant lorsque ce n’est pas le cas, le traducteur a la difficile  tâche de traduire, par exemple, en un espagnol neutre mais qui soit compris par tous les hispanophones. Les différences culturelles entre les différents pays hispanophones sont notoires, et le traducteur doit transmettre le message en neutralisant chaque mot afin qu’il soit compris par tous, en plus de transmettre l’effet désiré par l’auteur.

C’est pour toutes ces raisons que la traduction de sous-titres est un domaine qui requiert une spécialisation, comme beaucoup d’autres domaines se rapportant à la traduction. Mais cela requiert surtout beaucoup de créativité pour pouvoir traduire le message de manière cohérente délimitant constamment le nombre de mots à un minimum et conservant l’attention de l’audience. La prochaine fois que nous verrons un film nous réfléchirons à deux fois avant d’indiquer qu’il manque un mot à un sous-titre ou que la traduction est trop artificielle.

Version originale en espagnol : http://blog-de-traduccion.trustedtranslations.com/subtitular-la-dificil-construccion-de-un-puente-2013-06-11.html

Associé aux mots :