Dans presque toutes les disciplines, il existe des personnages célèbres et mémorables, admirés par ceux qui exercent leur profession dans le même domaine. La renommée de ces personnalités, en général, dépasse le cadre de leur spécialité et se traduit par une reconnaissance internationale. Cependant, cela n’arrive pas souvent dans le domaine de la . Quelle en sera la raison ?

Il est difficile de répondre à cette question. Mais elle nous invite, en tant que professionnels de la traduction et à quelques semaines du Jour international de la traduction, à célébrer la mémoire de celles et ceux qui ont contribué à faire de la traduction ce qu’elle est aujourd’hui.

, traductrice et intellectuelle française, peut être par exemple considérée comme l’un des piliers de la traduction. Née Anne Le Fèvre, bien que plus connue comme Madame Dacier, elle traduisait principalement du grec au français. On lui doit d’avoir permis au peuple français d’accéder à nombre de textes de la Grèce antique.

Sa traduction la plus célèbre fut celle de l’Iliade, un véritable événement pour le monde des lettres françaises, qui lui permit de gagner une certaine célébrité et fit connaître Homère auprès du public français. Neuf ans plus tard, elle traduisait l’Odyssée. Suite à ces publications, une vive controverse l’oppose à Antoine Houdar de la Motte qui prend la liberté de «  retoucher » et de versifier à sa manière la traduction de Dacier. Les deux adversaires se réconcilieront finalement lors d’un dîner en buvant à la mémoire de Homère.

Dacier est décédée en 1720 au Louvre, à l’âge de 66 ans.

Il est important que nous sachions, en tant que traducteurs, porter un regard sur notre passé  et évoquer ces figures importantes qui ont marqué notre discipline.

Le jour international de la traduction, n’oublions pas de porter un toast à la mémoire d’Anne Dacier !

Pour accéder au post original en espagnol, cliquez sur le lien suivant :
Las traducciones de Anne Dacier

Associé aux mots :