Pour continuer avec l’ « esprit », j’ai lu récemment qu’avant les de Pékin 2006 les organisateurs ont fait réaliser une et une « normalisation » des noms d’ en anglais. Cela pour éviter la confusion et les erreurs qui apparaissent fréquemment sur les cartes des restaurants. De cette manière, le gouvernement souhaitait faciliter la tâche des étrangers au moment de passer commande pour leurs .

Cette anecdote m’a fait réaliser combien il aurait été difficile de faire ce travail en traduisant cette fois les noms des aliments vers l’espagnol. En tant que traductrice, l’un des défis les plus importants auxquels j’ai pu être confrontée est justement la traduction de textes liés à l’alimentation. Quel terme choisir? « Guisantes », « chícharos », ou « arvejas » pour traduire le mot « petit pois » ? « Habas », « judías », « frijoles », « fríjoles », « porotos» ou « habichuelas » pour désigner de simples « fèves » ? « Chauchas », « habichuelas tiernas », « vainicas », « judías verdes », « porotos verdes », « ejotes » pour… les haricots ? Comme vous pouvez le voir, la traduction de noms d’aliments peut prendre beaucoup de temps.

Il y a quelques mois nous avions évoqué l’importance de connaître le marché cible, et nous en trouvons ici une illustration parfaite. Si la traduction est destinée au Costa Rica, par exemple, cela n’aura aucun sens de parler de « batatas », « patatas » ou de « mandiocas » (respectivement patate douce, pomme de terre et manioc). Mais si nos lecteurs se trouvent en Argentine, nous ne pourrons pas leur offrir de « camotes », « cebollinos » ou « fresas » (respectivement patate douce, oignons nouveaux et fraises).

Et les plats eux-mêmes changent de nom (pour le grand malheur des traducteurs)! Comme ce fut le cas à Pékin, un plat nommé « chop suey » peut renvoyer à une préparation différente selon le pays. De la même manière qu’un « queque », une « torta » ou un « pastel ».

Mais que faire lorsque le texte est destiné à être lu dans plusieurs régions? Ou si nous recevons la demande spécifique d’utiliser un « espagnol neutre » ? Il n’existe pas de recette miracle pour ce type de cas. Cela vaudra toujours la peine de faire quelques recherches pour déterminer les mots les plus utilisés ou ceux qui sont les plus faciles à reconnaître.

Chez Trusted Translations, nous pouvons compter sur une équipe de traducteurs originaires de nombreux pays, capable de résoudre ce type de casse-tête culinaire. N’hésitez donc pas à nous contacter si vous souhaitez éviter les « confusiones », « bodrios », « sancochos » ou « bazofias » (différents synonymes du français « confusions » dans plusieurs variantes de l’espagnol). Et bon appétit!

Pour accéder au post original en espagnol, cliquez sur le lien suivant :
Un menú en español

Associé aux mots :