La dernière publication de l’Eurobaromètre (système de sondages recueillant les données statistiques sur l’opinion publique en ) a aboutit à une série de chiffres permettant de reconnaître l’importance croissante du multilinguisme au sein de l’. Dans le communiqué de presse qui accompagne la publication de l’étude, Androulla Vassiliou, la Commissaire Européenne de l’Education, de la Culture, du Multilinguisme et de la Jeunesse, a déclaré : “Cet Eurobaromètre démontre que le multilinguisme et l’apprentissage des langues sont très importants pour les citoyens, et nous nous en réjouissons. Mais nous devons également poursuivre nos efforts afin d’améliorer l’enseignement et l’apprentissage des langues. Être capable de communiquer dans une langue étrangère élargit les horizons et ouvre des portes ; cela augmente également l’employabilité et, dans le cas des entreprises, peut ouvrir une nouvelle voie vers davantage d’opportunités sur le marché unique.”

De nombreux pays de l’Union Européenne devraient continuer à travailler sur l’enseignement des langues afin que le rêve de leurs citoyens d’être polyglotte devienne réalité : alors que presque toutes les personnes interrogées sont d’accord sur le fait que l’apprentissage des autres langues sera fondamental pour leurs enfants (98%), un peu plus de la moitié d’entre eux se sentent capable d’avoir une conversation dans une autre langue (54%). Ce chiffre varie largement entre les pays, du fait que dans certains pays il existe une forte tradition de multilinguisme tandis que d’autres n’ont pas encore récolté les fruits de la propagation de l’enseignement des langues. En Suède par exemple, 91% des personnes interrogées ont déclaré être capable d’avoir une conversation dans une autre langue, mais seulement 46% des Espagnols ont cette capacité, et encore moins pour ceux ayant répondu au sondage au Royaume-Uni (39%). Il est clair que les gouvernements de ces pays devraient revoir leurs politiques éducatives et culturelles afin que leur avenir linguistique ressemble un peu plus à ce que désirent leurs citoyens.

Enfin, l’enquête nous permet également de montrer la valeur que les Européens accordent à la traduction : entre 67% et 76% des personnes interrogées sont d’accord sur le fait que ce facteur joue un rôle important dans la circulation internationale des informations, de l’, de la recherche d’emploi, de la santé et de la sécurité.

 

Version en espagnol : http://blog-de-traduccion.trustedtranslations.com/opinion-publica-y-realidad-linguistica-en-europa-2012-06-25.html

Associé aux mots :