Souvent les sociétés de traduction telles que Trusted Translations prennent en charge l’intégralité du processus de production, depuis la préparation du fichier source jusqu’à la conception finale du document dans la langue cible. Il n’est cependant jamais superflu de garder à l’esprit quelques règles fondamentales quant-à une conception de fichier adaptable à n’importe quelle langue, pour une communication plus efficace à l’échelle mondiale.

Voici quelques conseils en la matière :

1. Opter pour une conception graphique simple, avec suffisamment d’espaces blancs pour pouvoir allonger le texte de 30%.

2. Utiliser des polices simples ou d’usage courant, compatibles avec tous les caractères de la/des langue(s) cible(s). Si le document comprend des polices complexes, la possibilité de les substituer pour des polices adaptées aux particularités de la langue cible (accent, caractères spéciaux, etc.) doit être prise en compte.

3. Choisir des graphiques appropriés du point de vue culturel au public auquel nous voulons nous adressons.

4. En ce qui concerne le texte, il convient d’éviter les clichés, les jeux de mots ou les expressions qui n’auront peut-être pas de sens dans la langue de destination. Par exemple, « faire d’une pierre deux coups »  peut avoir un équivalent en anglais avec « kill two birds with one shot ». Mais les différences culturelles avec des pays où l’on parle le népalais ou le guarani par exemple, sont telles que nous pouvons ne pas trouver d’équivalent, et traduire la phrase de manière littérale n’aurait aucun sens.

5. Créer des feuilles de style ou des maquettes dans la mesure du possible et conserver des copies des fichiers sources. Il arrive souvent que le département de PAO (publication assistée par ordinateur) reçoive un fichier PDF sans fichier d’origine, il faut alors reconstruire la maquette du client depuis zéro.

6. Débloquer tous les fichiers protégés par des mots de passe avant de les envoyer pour traduction.

7. Utiliser les polices OpenType dès que possible. La plupart des sources de PC ne sont pas compatibles avec celles des Mac. En général, les traducteurs travaillent sur PC et les sources qu’ils utilisent peuvent ne pas être disponibles pour certaines applications et plate-formes.

Ces différents points sont quelques conseils pour fluidifier et optimiser le processus de globalisation d’un document, c’est à dire, pour transmettre un message/une idée au reste du monde et en langues voir plus, sans bagage culturel, géographique ou historique.

Étiquettes : PAO, globalisation, conseils, jeux de mots

Version en espagnol : http://blog-de-traduccion.trustedtranslations.com/diseno-grafico-a-prueba-de-traduccion-2012-04-16.html

Version en anglais : http://translation-blog.trustedtranslations.com/translation-proof-graphic-design-2012-04-17.html


2 Comments » for Le design graphique à l’épreuve de la traduction
  1. Richard dit :

    « « kill two birds with one shot ».

    The English expression is « to kill two birds with one stone », and no, according to the Merriam Webster, yours is not an American version.