Les traducteurs indépendants et les agences de traduction ont pour habitude d’utiliser – entre autres possibilités – le logiciel TagEditor pour traiter des fichiers diverses : fichiers InDesign, Quark, présentations de MS PowerPoint ou simples documents Word, etc. TagEditor est l’outil préféré des traducteurs, notamment en raison de sa facilité d’emploi. Cependant, il est commun que surgissent des erreurs au moment d’ouvrir des fichiers de TagEditor. Ces erreurs peuvent être occasionnées par différents facteurs : il est probable qu’un fichier ne s’ouvre pas parce qu’il provient d’une version de Ms Office qui est incompatible avec la version de Trados utilisée (cela génère des erreurs de définition des filtres entres autres), ou il peut arriver que le fichier soit endommagé, pour ne mentionner que quelques exemples.

Une erreur courante qui peut survenir en ouvrant un fichier de TagEditor, est liée à la configuration d’étiquettes. Pour ce processus, Trados nécessite que soit installé un fichier d’extension .ini (l’erreur en anglais peut apparaître comme « tag settings file could not be found ») pour pouvoir s’ouvrir. Normalement, cela arrive avec les fichiers de TagEditor qui ont été créé à partir d’extension .html ou .xml. Pour résoudre ce problème, il faut télécharger le fichier .ini, que ce soit un fichier prédéfini de Trados ou un fichier personnalisé fourni par le client. Dans ce dernier cas, le fichier .ttx (l’extension référence de TagEditor) s’ouvrira sans problème.

Mais qu’est ce qu’un fichier .ini ? Son nom est une abréviation de « Windows Initialization file », soit un fichier d’initialisation de Windows. Il s’agit d’un fichier de configuration, utilisé en particulier par les systèmes d’exploitation de Windows, mais également utilisés par Trados pour définir, par exemple, la structure d’étiquettes d’un document. Comme nous l’avons mentionné précédemment, ce fichier peut être généré et fourni par le client (si, par exemple, celui-ci désire qu’une structure précise de titre, de sous-titres, de vignettes, etc. soit respectée) ou, nous pouvons utiliser le fichier de configuration que Trados amène par défaut pour les fichiers .xml et .html.

Quel que soit le cas particulier, le recours à un fichier .ini est indispensable pour ouvrir un document .xml ou .html avec TagEditor. Ces documents comportent de nombreuses étiquettes et si une extension .ini adéquate n’est pas utilisée, des erreurs risquent de faire surface dans la structuration du fichier et lors de sa mise au propre.

Étiquettes : .ini, TagEditor, traduction, .xml

Version en anglais : http://translation-blog.trustedtranslations.com/what-is-an-ini-file-2012-04-16.html

Version en espagnol : http://blog-de-traduccion.trustedtranslations.com/que-es-un-archivo-ini-2012-04-13.html