Vous avez surement entendu parler d’un nouveau champ de traductionappelé la . La , telle qu’elle est décrite ici, est l’« examen et la correction de textes provenant d’un système de machine automatique ou semi-automatique pour s’assurer qu’ils respectent les règles naturelles de la grammaire, de la ponctuation, de l’orthographe et de sens, etc. » (Projet de norme européenne pour les services de traductions, à Bruxelles, en 2004)

Vous connaissez peut être moins le concept de . Comme le suggère son nom, la pré-édition est le processus qui consiste à arranger le texte avant sa automatique afin d’améliorer la qualité du rendu brut et de réduire la quantité de travail nécessaire à la post-édition. Ce procédé est généralement utilisé lorsqu’un document va être traduit en plus de trois langues : il est alors plus rentable d’investir plus de temps dans la pré-édition que dans la post-édition.

La pré-édition peut impliquer plusieurs types de tâches. Une d’entre elles est de s’assurer que le texte source respecte certaines règles d’écriture, comme l’utilisation de phrases courtes, l’absence de structures syntaxiques complexes ou ambigües, la cohérence terminologique, etc. D’autres impliquent la correction orthographique du texte source, le contrôle de format et des éléments d’étiquetage qui ne vont pas être traduits.

Il faut toujours trouver un équilibre entre temps et argent consacré à la pré-édition et à la post-édition. Ce que le client doit garder à l’esprit, c’est que s’il veut faire traduire un document en plusieurs langues, il probablement plus judicieux d’allouer plus de temps à la phase de pré-édition.

Si vous avez des questions quant à ces services ou voulez savoir lequel conviendrait le mieux à votre situation ou votre entreprise, veuillez contacter nos services de traduction.

Associé aux mots :