Les bases de données terminologiques sont importantes dans le processus de traduction de textes techniques. Normalement, une traduction qui contient du vocabulaire ou de la terminologie compliquée doit être effectuée grâce à des techniques et des procédés qui peuvent garantir un bon niveau de qualité et de cohérence.

Charger une dans un outil de traduction, et plus particulièrement une mémoire de traduction de , quelque soit la version, est simple. Tous les traducteurs ne savent pas comment le faire. Pourtant, il est connu dans le secteur qu’une fois qu’on apprend à charger une base de donnée terminologique (il suffit de lire un tutorial en ligne pour y arriver), la traduction devient beaucoup plus fluide et raccourcit le temps dédié à la recherche d’un terme.

Importance d’une base de données terminologique

Selon le client avec lequel on travaille (que ce soit comme traducteur indépendant ou comme agence de traduction), cette base de données terminologique peut être fournie dès le début pour être incorporées aux outils de travail. Cela facilite évidemment grandement la tâche du traducteur puisqu’il suffit de charger cette base de données terminologique pour commencer à travailler. Si, au contraire (ce qui arrive fréquemment), le client ne fournit aucune liste de termes ni de glossaire comme référence, alors il est nécessaire d’en créer une de zéro. Cette étape est fondamentale, surtout dans les cas où l’on travaille sur un texte très technique et qu’il faut faire un contrôle de qualité.

Créer une base de données terminologique de zéro est aussi facile à apprendre. La base de données terminologique peut être créée à partir d’un fichier Excel à deux colonnes, à partir d’un fichier .txt délimité par des tabulateurs (qu’il faut convertir à un format .xml ou .mdb ou encore grâce à des outils comme SDL Muliterm Extract qui permet d’extraire des termes en se basant sur des fichiers bilingues.

Il existe toujours la possibilité de créer une base de données terminologique, que ce soit en la créant de zéro ou à partir d’un simple fichier Excel. Bien que cette dernière possibilité soit la plus répandue, ce n’est ni la plus dynamique, ni la plus efficace. Il est important de prendre le temps de chercher des options plus rapides étant donné qu’un glossaire bien fourni garantit une bien meilleure qualité de traduction, notamment parce qu’il permet d’unifier les termes, ce qui sans lui serait bien plus fastidieux.

Associé aux mots :