Si vous étiez mon client et vous cherchiez à traduire un manuel , de la littérature, des contenus financiers, des documents marketing, des documents architecturaux …- vous voyez où je veux en venir – Je pourrais avoir à vous demander quelques documents de . Que sont les documents de ? Des documents similaires qui ont déjà été traduits ou tout autre contenu que les traducteurs peuvent utiliser comme ou . Cela peut être un excellent moyen de s’assurer que votre projet sera traduit correctement et plus précisément, de la manière spécifique dont vous en avez besoin.

Le thème de cet article est de discuter de la fine ligne qui sépare les traductions de mauvaise de celles faites sans les outils appropriés.

La qualité de la traduction dépend de plusieurs variables. La raison la plus évidente d’une mauvaise traduction est que le traducteur n’avait pas les connaissances suffisantes de la langue, d’un sujet très spécifique, ou encore de la pensée conceptuelle derrière le message d’origine. À cet égard, gardez à l’esprit que le traducteur est généralement un natif de la langue cible et non la source.

Une mauvaise traduction peut aussi être due au fait que l’on n’a pas fournit au traducteur les bons outils, ce qui peut transformer son travail à un jeu de devinettes plutôt qu’une traduction professionnelle. Ce jeu de devinettes peut survenir lorsqu’il ne connaît pas la terminologie spécifique communément utilisé ou privilégiées par l’entreprise ou même son secteur entier. De plus, il arrive que certains termes ou expressions sont plus acceptés que d’autres selon le public cible. Par conséquent, ce qui est parfois considéré comme un manque de connaissances ou de compréhension du contenu par le traducteur peut simplement être ses préférences personnelles ou le manque d’un guide de style approprié.

Si le contenu du document que vous recherchez à faire traduire est technique ou comporte certains points techniques qui pourraient laisser prêter à confusion, il existe deux solutions simples qui peuvent aider à rectifier la situation afin que les deux parties soient gagnantes: des documents de référence et / ou un .

Les documents de référence peuvent être des documents déjà traduits, semblables en terme de contenu et / ou de style. Un glossaire est une liste de termes choisis par vous, le client, ou par notre service de gestion de contenu. Il aide les traducteurs à préserver cohérence et précision à travers les étapes de la traduction et de l’édition. Si le glossaire n’est pas sélectionné par le client, il peut être créé par nos professionnels et soumis à l’approbation du client. Bien que la création d’un glossaire puisse prendre du temps supplémentaire, ce qui implique des coûts supplémentaires, les avantages peuvent être très importants, notamment pour de futurs projets.

Nous préférons tous des bons résultats et éviter les maux de tête et les problèmes. Le but de cet article d’éclaircir le processus entre l’agence de traduction et le client final. Il existe une idée reçue qu’une mauvaise traduction est le travail d’un traducteur qui manque de connaissances ou de compétences. Lorsque vous faites appel à une agence de traduction professionnelle, ce n’est généralement pas le cas. Parfois, nous avons juste besoin d’un peu d’aide.

Associé aux mots :