Une est une base de données qui stocke les segments de textes traduits. Cela signifie que chaque segment (dans la plupart des cas, une phrase est un segment, mais un segment peut aussi être une proposition) est stocké dans sa version originale et traduite.

À quoi sert une mémoire de traduction ?
En premier lieu, le but de travailler avec une mémoire de traduction est d’accélérer le processus de traduction. Elle est particulièrement utile pour les traductions longues, les traductions techniques ou scientifiques dans n’importe quel domaine et dans presque toutes les combinaisons de langues.

Quand il vaut mieux ne pas utiliser une mémoire de traduction ?
Il n’est pas recommandé d’utiliser une mémoire de traduction lorsque vous traduisez un texte littéraire. Dans ce cas, la segmentation s’accorde mal avec les autres outils qu’utilise le traducteur spécialisé dans ce type de traduction. La traduction littéraire est caractérisée par une grande flexibilité, en particulier au niveau structurel, et la capacité de « jouer » avec le texte. Il est d’habitude de rassembler des phrases ou, au contraire, d’avoir besoin de couper un paragraphe : ce qui importe c’est d’être capable de rendre le texte aussi souple que possible et à cet effet, travailler avec un outil de traduction assistée par ordinateur n’est pas idéal .

Logiciel
Une mémoire de traduction n’est pas un logiciel en soi, mais vous pourriez dire que c’est un « fichier bilingue » maintenu à l’intérieur d’un logiciel (qui est, un outil de traduction assistée par ordinateur) pour qu’il se rappelle comment des phrases (segments) et des mots sont traduits.

Avantages
Tant que le traducteur que le client peut bénéficier de l’aide du logiciel utilisant une mémoire de traduction. Certains de ces avantages comprennent :

* Veiller à ce que le document soit entièrement traduit
* Être cohérent tout au long de la traduction
* Pas besoin de s’inquiéter à propos du format
* Des économies significatives de coût et de temps, surtout dans les grands projets

Associé aux mots :