L’autre jour, j’ai déjeuné avec une collègue qui fait principalement de l’interprétation plutôt que la traduction. Elle m’a dit qu’une entreprise l’avait appelée parce qu’ils avaient besoin d’une « interprète simultanée » pour un travail qui durerait trois jours. Quand elle a demandé en quoi consistait le travail, si c’était d’une conférence (généralement, c’est ce genre d’événements qui nécessitent ce type de service) ou autre chose. Ils ont répondu que non, la mission était d’accompagner une personne parlant anglais dans une démonstration de coiffure et « traduire » en même temps.
Où veux-je en venir avec tout cela ? Eh bien, je me rends compte qu’il ya encore beaucoup de confusion entre l’interprète et traducteur et leurs tâches respectives, qui sont bien différentes, ce qui n’est pas tout à fait clair pour beaucoup de gens et d’entreprises.
J’ai donc fait un récapitulatif des différences principales entre ces deux types de service, même s’ils ont aussi des choses en commun : le professionnel doit toujours avoir une excellente connaissance des deux langues.

Une traduction est nécessaire

La traduction est le processus par lequel le traducteur transcrit le contenu d’un texte écrit dans une langue dans une autre langue, de façon fidèle et précise. Par conséquent, nous parlons du texte, du texte dans des formats différents, mais toujours le texte.
Ainsi, une entreprise va utiliser ce service si elle a du contenu écrit dan une langue et veut le traduire dans une autre langue, par exemple, un livre, manuel d’utilisation, correspondance commerciale, des relevés de notes ou des sites Internet (quelque chose d’importance fondamentale dans notre monde globalisé).
Le client doit connaître les tarifs, les délais de livraison, etc., qui à leur tour peuvent varier en fonction de la matière traitée dans le texte en question, c’est à dire que ce n’est pas la même chose de traduire une lettre de bienvenue à de nouveaux employés que de traduire un manuel pour une machine à dialyse (dont une imprécision ou une inexactitude de la traduction pourrait provoquer des blessures et même la mort).

L’interprétation est nécessaire

Contrairement au cas de la traduction, nous allons utiliser ce service lorsque le mode de transmission est oral, c’est-à-dire, quand nous avons besoin de reproduire instantanément ce qu’une personne dit dans une autre langue. Les environnements dans lesquels cela peut se produire sont variés et déterminent des caractéristiques du type d’interprétation nécessaire, par exemple, ce n’est pas pareil d’avoir besoin d’un interprète pour une conférence, une petite réunion entre les sociétés internationales, etc.
Globalement, il existe quatre types d’interprétation :

  • Simultanée : consiste à reproduire le discours prononcé oralement par un ou plusieurs personnes, en temps réel, sans s’arrêter ni faire de pause. Généralement, vous effectuez cette tâche à partir d’une cabine insonorisée, l’interprète écoute le discours par des écouteurs et traduit dans la langue du public, qui écoute à travers un équipement audio.
  • Consécutive : dans ce cas, ce n’est pas nécessaire que l’interprète écoute le discours dans une cabine insonorisée , la personne qui parle fait une pause de temps en temps pour laisser l’interprète traduire le message, la principale différence avec le service précédent est la pause dans le discours.
  • : normalement, l’interprète traduit le discours directement à une ou deux personnes seulement, chuchotant à son oreille.
  • Liaison ou accompagnement : l’interprète reproduit le discours d’un locuteur à un petit groupe de personnes, la relation entre l’interprète et le client est plus proche, et ce service est souvent utilisé dans les lancements de produits, des expositions ou des déjeuners d’affaires.

Toutefois, lorsque vous contactez une société de traduction, de bons vendeurs doivent être en mesure de guider et d’expliquer quel est le meilleur service qui s’adapte à vos besoins.

Associé aux mots :